Boutographies 2013, rencontre avec Luca Giacosa

lundi 04 mars 2013
18h30 à la Maison des Relations Internationales
14 descente en Barrat, 34000 Montpellier
Tél.04 67 34 70 11

L’association i dilettanti ,en partenariat avec les Boutographies accueillera le jeune photographe italien Luca Giacosa pour un échange sur son parcours de photographe et sur son oeuvre , en particulier Plan de Louv qui lui a valu le prix Exchange fotoleggendo 2013

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Lors de  cette 13 ème édition des Boutographies , 2 artistes italiens  nous honorent de leur présence à Montpellier : Camilla de Maffei et Luca Giacosa
L’association I dilettanti propose comme l’an dernier, un échange avec l’un d’eux. Choisir est toujours difficile….Nous rencontrerons le jeune photographe Luca Giacosa .
Son oeuvre se situe dans les Alpes, région qui  peut apparaître dans un premier temps  comme symbole évident du lien et des échanges entre les 2 pays pour une association culturelle franco-italienne. Mais, très vite , nous nous sommes rendus compte que  Luca Giacosa, par la qualité et la sensibilité de son travail, nous emmenait bien au delà .
Grâce au langage photographique,il transmet les préoccupations des paysans, suscitées par la présence du loup des deux côtés de la frontière , utilisant le langage photographique sans jamais nous montrer l’auteur du présupposé  du crime : le loup.
Le photographe nous questionne sur notre rapport au monde, à la nature, sur la difficile coexistence entre l’homme et les animaux sauvages, le challenge que représente la réussite d’une possible entente, et,  touche  en cela à l’universel.
Il nous permet aussi d’appréhender la photographie comme outil conceptuel, sous forme d’enquête, laissant apercevoir des indices, sans donner de réponse, mais laissant ouverte la discussion. Son œuvre rend visible et donne à penser les évènements qui touchent profondément la vie des êtres et l’évolution de notre société. Ses images  d’une grande qualité esthétique viennent bousculer et enrichir notre compréhension de ce monde qui nous entoure.
Il nous convainc que la photographie contemporaine a des choses à nous dire et nous encourage vivement à découvrir les autres artistes présentés aux Boutograhies et …bien sur Camilla de Maffei.
Œuvre artistique ? Œuvre documentaire ? Œuvre laissant place à la réaction, à l’interrogation, à la réflexion grâce à un langage artistique, telle une enquête ?….. le débat est ouvert, venez en discuter avec le photographe le 04 mars à 18H30.
Lors de  cette 13 ème édition des Boutographies , 2 artistes italiens  nous honorent de leur présence à Montpellier : Camilla de Maffei et Luca Giacosa
L’association I dilettanti propose comme l’an dernier, un échange avec l’un d’eux. Choisir est toujours difficile….Nous rencontrerons le jeune photographe Luca Giacosa .
Son oeuvre se situe dans les Alpes, région qui  peut apparaître dans un premier temps  comme symbole évident du lien et des échanges entre les 2 pays pour une association culturelle franco-italienne. Mais, très vite , nous nous sommes rendus compte que  Luca Giacosa, par la qualité et la sensibilité de son travail, nous emmenait bien au delà .
Grâce au langage photographique,il transmet les préoccupations des paysans, suscitées par la présence du loup des deux côtés de la frontière , utilisant le langage photographique sans jamais nous montrer l’auteur du présupposé  du crime : le loup.
Le photographe nous questionne sur notre rapport au monde, à la nature, sur la difficile coexistence entre l’homme et les animaux sauvages, le challenge que représente la réussite d’une possible entente, et,  touche  en cela à l’universel.
Il nous permet aussi d’appréhender la photographie comme outil conceptuel, sous forme d’enquête, laissant apercevoir des indices, sans donner de réponse, mais laissant ouverte la discussion. Son œuvre rend visible et donne à penser les évènements qui touchent profondément la vie des êtres et l’évolution de notre société. Ses images  d’une grande qualité esthétique viennent bousculer et enrichir notre compréhension de ce monde qui nous entoure.
Il nous convainc que la photographie contemporaine a des choses à nous dire et nous encourage vivement à découvrir les autres artistes présentés aux Boutograhies et …bien sur Camilla de Maffei.
Œuvre artistique ? Œuvre documentaire ? Œuvre laissant place à la réaction, à l’interrogation, à la réflexion grâce à un langage artistique, telle une enquête ?….. le débat est ouvert, venez en discuter avec le photographe le 04 mars à 18H30

 

 

Ce contenu a été publié dans activités externes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Boutographies 2013, rencontre avec Luca Giacosa

  1. Marie france laliberté dit :

    Pian di lupo da Luca Giacosa
    ou comme quoi il est toujours intéressant de rencontrer les gens et pas seulement leurs images!
    Nous avons eu le plaisir de visiter l’expo de Luca Giacosa avec l’auteur : jeune homme charmant et disert. Une préférence pour deux photos; la montagne sous la lune qui ressemble à une eau-forte et le portrait (visage caché) de la bergère qui est plein de tendresse. Ce n’est pas pour rien que ces deux tirages sont les plus agrandis! Luca Giacosa semble vouloir évoquer le loup par …son absence. Ses images montrent des traces, des méfaits supposés de l’animal ou les gens qui vivent dans son voisinage. J’avoue ne pas avoir été pleinement convaincue. J’ai eu l’impression d’une hésitation entre reportage et images « d’atmosphère ». Le travail de Luca n’en reste pas moins remarquable. Le format carré est étonnant. Le photographe a un oeil bien « sûr » puisqu’il n’a pas besoin de recadrer (à une exception près), ni de retoucher ses photos.
    Une belle rencontre donc.

Les commentaires sont fermés.